COVID19 : les traducteurs-interprètes bénéficient d’exonérations de charges et de chômage partiel

[15/10/2020] Mise à jour suite aux annonces du gouvernement, relative à la crise sanitaire et à la mise en place du couvre-feu, à compter du samedi 17 Octobre à 00h00.

Les traducteurs-interprètes faisant partie de la “Liste S1” des activités soumises à des restrictions d’activité au-delà de la période du confinement, bénéficieront des aides suivantes :

Les aides communes à tous les secteurs d’activité

1° Le chômage partiel 

Il est prévu qu’à partir du 1er novembre, les salariés en chômage partiel toucheront 60 % de leur salaire brut, contre 70% jusqu’en fin Octobre. Le reste à charge pour les entreprises passe donc à 40 %. Aucun changement à signaler pour les salariés au SMIC, toujours indemnisés à 100%.
Un second dispositif d’« activité partielle de longue durée » (APLD), limité à 24 mois, a également été créé.

Retrouvez la liste des bénéficiaires de ce dispositif exceptionnel de chômage partiel sur le Site officiel de l’administration française.

2° Les prêts garantis par l’Etat

Initialement accessibles jusqu’au 31 décembre 2020, ces prêts garantis par l’Etat sont désormais prolongés jusqu’au 30 juin 2021, ainsi que les prêts directs de l’Etat pour les entreprises qui n’auront pas réussi à obtenir des financements auprès des banques.

3° Les aides à l’embauche

Les entreprises peuvent bénéficier d’aides pour l’embauche des jeunes de moins de 26 ans et d’apprentis. Le plan de relance du gouvernement prévoit également des aides aux entreprises pour 2021.

Les aides prévues pour les secteurs les plus touchés

“Toutes les entreprises de moins de 50 salariés situées dans les zones de couvre-feu seront éligibles au fonds de solidarité, qui octroie une aide jusqu’à 1 500 euros pour les TPE, indépendants et micro-entrepreneurs, si leur perte de chiffre d’affaires atteint 50 %”, a annoncé jeudi Bruno Le Maire.
Dans ces zones, les entreprises fermées administrativement seront également exonérées de charges jusqu’à la fin du couvre-feu, prévu pour une durée de 4 semaines, dont la durée devrait rapidement être étendue à 6 semaines.

Toutes les mesures d’aide aux entreprises sont par ailleurs renforcées depuis l’été pour les secteurs de la Liste S1 (citée en début d’article), comprenant les traducteurs et interprètes. Pour ces secteurs durement touchés, le chômage partiel restera également indemnisé à 100 % par l’Etat jusqu’à la fin de l’année.

 

Ci-dessous, retrouvez l’historique lié au fonds de solidarité, pour les interprètes et traducteurs

 

[Cet article fait suite à la mobilisation de trois organismes, qui ont écrit au Ministère de l’économie, le Ministère du travail ainsi qu’au Quai d’Orsay]

Le 22 juin dernier, la SFT (Société française des traducteurs) , l’AIIC (section française de l’Association Internationale des Interprètes de Conférence) et l’AFICI (Association Française des Interprètes de Conférence Indépendants) ont demandé à ce que les métiers de la traduction et de l’interprétation soient inclus dans la liste des activités « qui pourront bénéficier des aides mises en place dans le contexte de la pandémie de COVID-19 au-delà du mois de mai 2020»

C’est chose faite.

Le lundi 10 août, le ministre de l’économie Bruno Le Maire a annoncé que de nouveaux secteurs d’activité pourraient désormais bénéficier d’exonérations de charges et de chômage partiel, les traducteurs-interprètes en font partie.

Les traducteurs-interprètes pourront donc accéder au dispositif d’activité partielle et aux fonds de solidarité jusqu’à la fin de l’année, et à l’exonération des cotisations sociales pendant 4 mois à compter de la publication du décret. Par ailleurs, ceux dont le chiffre d’affaires a baissé d’au moins 50% depuis 2019 pourront percevoir une aide de 1 500 euros par mois.

Cliquez ici pour consulter en détail le Décret n° 2020-1123 du 10 septembre 2020, modifiant le décret n° 2020-810 du 29 juin 2020 portant modulation temporaire du taux horaire de l’allocation d’activité partielle, en vigueur au 12 septembre 2020

Cliquez ici pour consulter vérifier uniquement la modification du décret relative au traducteurs-interprètes : Modifié par Décret n°2020-1123 du 10 septembre 2020 – art. 1